La boite de Pandore, la chute de Quentin

Avatar du membre
Jules
Membre
Membre
Messages : 23
Enregistré le : lun. 6 août 2018 09:08
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
LOCALISATION : Navarre

La boite de Pandore, la chute de Quentin

Message par Jules » ven. 12 oct. 2018 13:11

Tout allait bien dans ce couple, fiançailles, mariage prévu, pas une ombre au tableau. Céline avait pour habitude d’être très passive, plutôt timide également bien qu’au lit poussé par son ami Quentin elle avait depuis quelque temps élargi ses connaissances en la matière.

Eh oui Quentin ne savait jamais s’arrêter avec son imagination débordante il voulait tout faire tout essayer, en des années de relations le gentil petit couple avait accumulé un volume incroyable de sex-toys en tout genre, au départ des petits godemichets, puis des plus gros, des électriques et tout pleins d’autres choses. Certain n’ont même jamais été touché, pris dans le fantasme de Quentin il possédait des liens, pinces à téton, cagoule, bâillon et tout un arsenal des plus pros ! Pourtant dans la chambre à coucher, une vraie petite vie vanille.

Céline n’étant pas fermé et voulant plaire à son fiancé avait déjà testé quelques accessoires, mais sans plus. Elle fut par contre très étonnée de voir avec qu’elle facilité elle pu faire à l'amour à Quentin avec un gros gode ceinture. Encore un de ses fantasmes qu'elle accepté de faire pour lui faire plaisir. Tout bien normal, car celui-ci s’amuser déjà secrètement avec ses plug.
Les mois passèrent, rien de bien nouveau ni dans la vie ni dans la chambre à coucher. Quentin avait introduit la cage de chasteté dans le couple, rien de bien sérieux . Ils jouaient en soirée et l’enlevé vite. Encore un nouveau fantasme au tableau. Et le temps passé.


Céline remarquait par contre que Quentin commençait à dépasser les bornes, plusieurs fois en publique il lui toucha la poitrine ou les fesses ce qui l’énervé au plus haut point, mais à par râler que pouvait elle y faire. Elle avait aussi remarqué les mouchoirs toujours plus nombreux trainer prêt du lit, elle ne se sentait trahis et rabaissé de ne pas satisfaire son homme au point qu'il se masturbe autant. N'était-elle pas désirable ?

Un jour en rangeant un peu la maison elle tomba sur un livre dont elle ne connaissais pas l’existence, il traité de la chasteté masculine, la gynarchie et la soumission, elle remarqua également que le carton de la couverture avait été abimé. Maline elle en déduit très vite que son fiancé se branler sur ce bouquin! Quentin avait-il fait la grosse erreur d’introduire chez lui la boite de Pandore.

Elle lut secrètement le livre et n’arrivai pas à croire que son homme puisse trouver ça excitant, alors elle se mit à le tester tout doucement. En suivant les conseils de livre...
Les petits tests étant vraiment très concluant, il n’y avait pas de doute, tous les signaux y été, Elle réussi à se faire faire un bisou sur son pied dans la douche, puis encore un autre un jour dans la chambre, un bisous sur la main. Elle lui intima quelques ordres assez sec, sans qu'il ne rechigne, tout ça accompagné d'une garde robe plus sexy. Le changement opéré. Elle décida donc de passer à la vitesse supérieure et échafauda un petit plan :

Un jour alors qu’il allait sortir pour rejoindre des amis, Céline s’habilla avec un legging en cuir et des talons hauts . Quentin était très excité, lui qui adore cette tenue. Avant de sortir, Céline lui dit :

— Cela te plait mon amour ?

— Oh oui ma chérie, tu es magnifique !

— Je ne sais pas trop j’ai bien envie de me changer pour mettre un jean et des baskets je serai surement plus confortable, j’hésite vraiment

— Ah oui, mais moi j’aime vraiment beaucoup je te préfère comme ça ! Allez ne change pas ! ... après si tu veux changer tu sais que tu fais comme tu veux

— Je ne sais pas trop, mais j’ai une idée, je te laisse le choix on va faire un petit jeu coquin je sais que tu aimes bien ça les petits jeux. Si tu te mets à genoux maintenant et que tu me baises les bottes en me demandant de rester habiller comme ça je ne me changerai pas

— Ah bon, eu, mais tu es sur,

— Hop hop hop, décide-toi vite, allez allez fait pas ton timideee c'est drole rohlala dit-elle en pointant le bout de sa botte, ce n’est rien c’est marrant soit pas coincé

Quentin gêner, ce mis à genoux et lui embrassa la botte, Céline n’en revenait pas ! Son plan avait parfaitement fonctionné.

— Hum j’aime bien te voir comme ça, embrasse l’autre maintenant ! C’est bien, bon il y a encore du travail à faire, mais on verra ça plus tard, relève-toi nous allons être en retard. Ah, mais je vois que cela ton émoustillée mon amour.

Elle remarqua la bosse de à travers son pantalon. Quentin très gêner ne savait pas ou ce mettre. Il répondu fébrilement

-Oui tu es vraiment très jolie, allez allons y.

Lors de la soirée Céline voyait bien que Quentin la regardé, regardé ses bottes et été comme hypnotisé. Au retour, après la toilette Céline refusa toute caresse et s’en alla se coucher.

Le lendemain, lorsque Quentin se leva, plus tard que Céline, il l’a vit resplendissant dans une belle nuisette. C’est là que Céline lui dit :

— Ça va mon chéri bien dormi ? Écoute, j’ai bien réfléchi et c’est toi qui nous pousses à essayer pleins de nouvelles choses au lit. Et hier quand j’ai vu comment tu bander après m’avoir baisé les pieds, je pense qu’il est temps que nous passions à autre chose

— Euhh que veux tu dire mon amour

— Tu sais je ne suis pas aveugle, on a tellement d’accessoires SM que l’on pourrait ouvrir une boutique, ils prennent la poussière ne nous en servons jamais. Mais c’est surtout toi qui les as achetés, tu croyais t’en servir sur moi ? Une chose est sur c’est que tes cages de chasteté ne peuvent pas être pour moi. Ça, t’excites tout ça, tu aimerais être en cage et me laisser le contrôle.

Quentin tombé des nues, de bon matin il n’arrivait pas à mettre toutes ses idées en ordre

— Euh oui ma chérie, s’était par curiosité, mais ou veut tu en venir, tu sais je ne pensai à rien en particulier en achetant tout ça

— Stop, je t’arrête, tu crois que beaucoup de mecs se mettent à genoux et embrassent les bottes de leurs copines avant de sortir ? Ou bien qu’ils se font prendre au gode ceinture en levrette et achète des cages de chasteté ! Moi je crois que tu n’assumes pas tes fantasmes, je vais donc t’aider un peu. Va chercher ta cage, mets là et ramène-toi vite !

— Mais ma chérie, il faut que l’on en discute, ça va un peu vite là quand même, je ne sais pas trop

— Non, mais qu’est-ce que j’ai dit ? Je ne te force pas, si tu veux on arrête tout, on balance tout ça et on n’en parle plus jamais mon chéri. Mais ne t’avise pas de racheter encore un de ces accessoires ! Ni aucune tenue en cuir qui prend la poussière comme tout le reste compris ? Sinon va dans la chambre, met enfin cette cage que tu as achetée pour rien et reviens dans le salon .

Pris de court Quentin s’en allait dans la chambre son cœur battait la chamade, il était mitigé entre peur et excitation, mais que pouvait il donc se passer dans la tête de Céline, nous sommes samedi, surement un petit sursaut de libido, un petit week-end coquin allez ça va être fun.

Quentin revint dans le salon avec la cage dans la main.

— Désolé ma chérie, mais je bande, je n’arrive pas à la mettre..

— Ah bah c'est que ça t'excite bien, je m'en doutais, attends mon amour je vais t’aider, va dans la douche et passe tout ça à l’eau froide.

— Non, mais tu es folle, je n’ai pas envie je vais me geler; c'est pas agréable

— Quoi ? Allez tu va pas faire ta chochotte pour un peu d’eau froide quand même, allez mes y un peu du tien. On prends quand meme pas des glaçons !

10mn plus tard Quentin revint dans le salon avec la cage sur le sexe.

— Ah ah bah voilà tu as réussi, dis donc je ne me rappelai plus que cela tallais si bien, c’est mignon je trouve. Je vois que tu as laissé le cadenas ouvert, approche, a oui c’est bien serré dis donc le dedans. Tu aimerais que je ferme ce cadenas et que je garde les clefs ? Dit-elle en tapotant la cage du bout de ses ongles.

Sur ces mots et avec les vibrations le sexe de Quentin commencé a essayé de gonfler de la cage

— Je crois que ta bite répond pour toi ah ah, bon c’est simple, je sais que tu en as envie on va s’amuser un peu toi qui adores ça. CLIC ! Voilà c’est fait mon petit, attends moi ici je reviens.


Céline s’en alla dans la chambre, son petit plan fonctionna à merveille, tous les conseils du livre étaient justes. De retour dans la chambre et bien émoustillé par tout ça, elle se changea pour une tout autre tenue, en piochant dans la malle elle s’équipa d’une tenue moulante en simili cuir, mis un corset, ses bottes en cuir à talons hauts, elle se fit une queue de cheval haute. Elle même ne se reconnaissait plus, on aurait dit une dominatrice comme on en voit parfois dans les films. Elle été très excité elle aussi, et rempli de confiance en soit, curieusement elle se sentait puissante, alors que les autres fois ou Quentin lui avait fait essayé quelques accessoires elle se sentait ridicule et obgétisé.
Elle revient dans le salon . Quentin n’en revient pas, de voir ça fiancée dans la tenue de ses fantasmes il était totalement subjugué.


— Cela te plait mon chéri ? Ne dis rien je le vois à ta réaction, alors comme ça toi tu es en tee-shirt et en cage de chasteté et regarde-moi ? Ne vois-tu pas la différence qui saute aux yeux entre nous ? N’importe quel homme me désirerait bonne comme je suis. Alors, estime-toi très chanceux mon petit . Maintenant je vais être clair, je sais que tu aimes tout ça, et depuis longtemps. Je te laisse encore une fois le choix, dis-moi NON ça ne me plaît pas, et on enlève ta cage je vais me changer et on verra peut être ça dans quelques années.

Elle le regarda avec insistance.

-Alors ?? Tu ne dis rien ? Sur ? Je prends ça comme un oui donc. Ok, tu as bien compris, et tu veux continuer. Pour ma part j’ai besoin de réfléchir. Laisse-moi de la place sur le canapé. Merci. En fait toi met toi par terre et embrasse-moi les bottes comme hier soir j’ai bien aimé. Allez allez, je ne plaisante pas, vasy !
Ah la la c’est incroyable, je n’aurai jamais cru ça. Vasy lèche bien, oui comme ça, mais c’est que tu y mets du tien on dirait que tu as toujours fait ça ! Bon tu mérites quelques explications.

-Cela fait quelques mois que ton comportement m’insupporte, tu es négligent avec moi, tu te permets de me toucher alors que tu sais que je n’aime pas ça, tu me touches les fesses, les seins et même la chatte en plein supermarché ! Ce comportement est inadmissible tu devrais avoir honte de toi ! J’ai envisagé de te quitter, tu sais qu’une fille comme moi, bien des garçons se l’arracheraient, je ne te dis pas toute les fois où je me fais draguer, et pourtant je ne suis avec un mec qui ne me respecte pas. (Bien sûr elle exagéra volontairement, mais Quentin été lui totalement paniqué) Regarde-toi maintenant, avec ta bite en cage en train de me lécher les bottes. Tu fais moins le malin hein .
Que les choses soit claires, finit la branlette, et tes mouchoirs dégueu au pied du lit ! Maintenant on échange les rôles, fini le gros dégueulasse qui ne fait rien à la maison. Puisque tu ne le fais pas toi-même, je prends les choses en main et si tu veux que j’ouvre ce cadenas bientôt tu as intérêt à allez dans mon sens ! Tu as compris ? Regarde-moi dans les yeux et parle plus fort

— Oui ma chérie, je suis désolé, je ne pensai pas que cela t’énervé autant, tu sais je ne veux pas te perdre, je ferai n’importe quoi. Mais..

Elle le coupa Net !

— Très bien, c’est bien ce que je voulais entendre. Allez un peu de douceur pour fêter tout ça, ça te dirait qu’on fasse l’amour, lève toi on va dans la chambre.

Ni une ni deux Quentin fila dans la chambre, il se présenta fièrement devant Céline :

— tu peux m’enlever la cage s’il te plait.

— Ah ah ah, tu viens juste de la mettre, non non, viens me lécher ensuite on fera l’amour.

Quentin s’appliqua déjà bien mieux que d’habitude, et Céline atteint un bel orgasme.

— Bah dis donc mon chérie, ta cage te motive à ce que je vois, en plus tu es tout coulant j’adore ça ! Je vois que tu attends quelques choses, a oui la suite. Très bien, va me chercher mon gode ceinture ton tour arrive.

— Quoi, mais je pensai qu’on allait faire l’amour

— Écoute-moi bien, c’est moi qui décide maintenant, et la j’ai juste envie de t’enculer, ma tenue m’excite. Alors, passe-moi le harnais, d’ailleurs tu vas me le mettre, voilà comme ça, l’autre cuisse, serre bien les sangles. Hum elle me va bien cette bite, en plus elle est plus grosse que la tienne. Allez puisque tu es a la bonne hauteur fait moi une bonne pipe comme tu aimerais que je te fasse, et tu as intérêt à y mettre du bon cœur, si je n’y crois pas je te jure qu’on ne fait plus l’amour tout le mois !

Quentin se mit à pomper le gode comme pas possible, Céline n’en revenait pas, elle ne s’attendait pas à autant. Quel spectacle ! Allez maintenant met toi a 4 pattes comme une grosse salope, c’est ça que tu aimes bien me dire hein, bah regarde aujourd’hui qui c’est la grosse salope ! Ah ah ah allez dis le ! Dis le plus fort !

Céline jubila elle se venger de toute les fois ou il avait dépassé les bornes

C’est ainsi qu’elle commençait une grosse session de pegging, elle l’encula violemment, elle voulait marquer un grand coup, comme indiqué dans son livre.

— Vasy crie, dis que tu es ma grosse salope, dit que tu aimes ma queue !! Demande-moi plus fort, encore plus fort ! Allez, demande-moi de te défoncer le cul ! C’est bien!

Une fois un bon quart d’heure passé, Céline commençai a avoir bien mal aux cuisses, dis donc plus sportif qu’elle l’avait pensé se dit-elle. Elle se retira satisfaite et lui dit

-Tu veux savoir la suite, tiens enfile ça !

Céline sortit un des fameux accessoires achetés par Quentin, une cagoule en cuir avec pleins de sangles.

-J’ai bien envie de te voir avec ça, allez enfile là!

Elle sera bien fort les sangles, et se trouva satisfaite du résultat, bah dis donc mon chéri, ça te change complètement, attends je vais aussi serrer le bâillon fourni tant qu’à faire ! Et voilà ! ah ah ah si tu voyais ça ! Bon tu va rester a mes pieds je veux que tu les masses pendant que je réfléchit à la suite et applique-toi bien !

Céline allez maintenant mettre la totalité de son plan à exécution, elle n’en revenaient pas elle même d’avoir réussi à jouer le jeu, elle s’était surpassée. Et voilà son fiancé qui été à ses pieds, dans une cagoule sm avec une cage de chasteté sur le sexe dont elle seule détenait les clefs.

Elle pouvait maintenant passer au Chapitre suivant, l’Éducation, une chose et sur c’est qu'elle aimai ça et que rien ne serait comme avant . .
Modifié en dernier par Jules le sam. 13 oct. 2018 02:37, modifié 1 fois.

jorge
Membre
Membre
Messages : 21
Enregistré le : ven. 7 sept. 2018 13:01
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Une KeyHolder
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : CB6000S
LOCALISATION : Lille

Re: La boite de Pandore, la chute de Quentin

Message par jorge » ven. 12 oct. 2018 15:32

Pas mal du tout comme scénario ! On attend la suite... :D
Jorge
looking for my KH
:bisous:

bacchus
Membre
Membre
Messages : 2116
Enregistré le : sam. 24 mai 2014 23:59
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : Steelworxx L02
LOCALISATION : Go west ! (mais bon j'ai pas mal bougé)

Re: La boite de Pandore, la chute de Quentin

Message par bacchus » ven. 12 oct. 2018 21:02

+1

Avatar du membre
Chaste59
Supporteur
Supporteur
Messages : 4477
Enregistré le : mar. 24 janv. 2012 17:17
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : Prison de Morgane
LOCALISATION : Lille

Re: La boite de Pandore, la chute de Quentin

Message par Chaste59 » ven. 12 oct. 2018 23:07

un excellent récit :D

Avatar du membre
Jules
Membre
Membre
Messages : 23
Enregistré le : lun. 6 août 2018 09:08
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
LOCALISATION : Navarre

Re: La boite de Pandore, la chute de Quentin

Message par Jules » sam. 13 oct. 2018 02:36

Salut,

Merci pour vos commentaires cela fait très plaisir, content que ça vous plaise, il est dans le pétrin Quentin et en même temps si chançeux :mrgreen:


Voilà la suite :


Quentin était là, par terre, il ne voyait rien et sa bave lui couler le long de la nuque. Mais que diable a t-il pu lui arriver. Je ne comprends plus rien, ma Céline, mes fantasmes qui deviennent réalité. Que doit-elle penser de moi, dans quel pétrin je me suis fourré. Je ferais peut être mieux d'arrêter tout ça avant que ça ne soit trop tard...

Céline vint interrompre ses pensées :

-A oui au fait, tu te souviens les sextape que tu as fais de moi, pour soit disant ton propre plaisir, ainsi que mes photos sexy. Sache que je viens d'en faire une belle ribambelles que je trouve d'ailleurs très réussi, aussi j'ai utilisé la même caméra que toi pour nos ébats de tout à l'heure dans la chambre. Je suis sur que tu ferais un carton fou sur le net. Je me demande les commentaires que tu aurais si je la publiai sur ton mur facebook. ah ah

Ces paroles lui glaça le sang, pris de panique il s'arrêta de masser les pieds et entrepris de s'exprimer

-Mouahai mwamour quwéqwi twe prouan

-Chut ! J'ai pas dis que j'allai le faire tu es con, puis toi aussi tu as des vidéos de moi pourquoi je n'en aurai pas de toi c'est la parité je ne vois rien de mal a ça. Et qui t'a dis d'arrêter de me masser les pieds, remets toi y vite!

Quentin n'en revenais pas, comment Céline avait elle pu en arriver là et dans quel pétrin s'était-il fourré.

-Bon ça suffit, je vais t'enlever ta cagoule et ton bâillon, nous allons un peu discuter.

Tu sais que je t'aime mon chéri, tu ne devrai pas avoir peur de m'avouer tes fantasmes, toi qui faisait le fière de m'expliquai que tu avais réussi à dormir avec ta cage etc... J'ai bien compris les signaux que tu m'envoyais, je me suis renseigné sur internet et je crois bien que tu veux que je devienne ta Keyholder. Ce terme te dis quelques chose ?

Quentin était bien embêté, mais que savait-elle vraiment, depuis combien de temps avait elle échaffaudé ce plan, il pris la décision de mettre les pieds dans le plat. De plus la cage faisait déjà effet, il ne s'était pas branler depuis le jour avant la sorti au bowling et avec tout ce qu'il s'était passé depuis il était comme un fou. Il aurait dit Oui à tout s'en meme s'en rendre compte et Céline le savait bien, son nouveau livre l'avait prédit.

-Oui ma chérie, c'est le terme anglais pour la personne qui détient la clé de la cage de chasteté, je ne pensai pas que tu t'étais renseigné.

-Écoute Quentin j'en sais bien plus que tu ne le penses, je ne suis pas si naïve que ça. Je vois que toi aussi tu en connais en rayon j'en suis certaine. Bref il est presque midi, je vais te dire, je vais allez préparer à manger pendant ce temps là je veux que tu me note sur une feuille tout les fantasmes qui te vienne à l'esprit. Je te connais y'a intérêt que ce soit bien remplis. Tu sais que l'on peut tout partager, je suis là pour te donner du plaisir n'est pas honte de t'exprimer.

Ce conseil de la liste elle l'avais pris sur un blog, Quentin n'en revenais pas, allez t-il vraiment le faire, mais qu'allez t-elle penser de lui, qu'allez t-elle faire de cette liste.

-Mais amour, tu sais les fantasmes sont bien dans la tête je ne suis pas sur d'avoir envie de faire ça

-Quoi, tu te dégonfles, tu ne me fais pas confiance c'est ça ?

-Ce n'est pas ça mais tu comprends, ce n'est pas facile puis il faut que je réfléchisse..

-Bien bien, par contre ton arguments des fantasmes dans la tête ça ne prends pas avec moi, pourquoi diable à ton fini par acheter et se servir d'un gode ceinture, s'était bien un de tes fantasmes non ? Et la cage de chasteté c'est bien réel aussi ! Et j'en passe encore tellement de fois tu m'as demandé de réaliser un de tes fantasmes donc motive toi et rempli moi cette feuille.

Convaincu ne sachant pas trop comment contre argumenter, environ une heure plus tard, Quentin remis la feuille à Céline

-Eh bien tu n'as pas chômé je suis fière de toi, voyons voir ça, ça alors intéressant, je n'y avait pas pensé, a ouii mais encore, o la la je ne pensai pas non plus. Bref très intéressant je te remercie, je n'ai pas tout lu mais je suis tellement gentille que je vais t'accorder un de tes fantasmes de la liste, je l'aime bien aussi. Dorénavant quand je pointerai mon doigts au sol et que je dirai au pied! Tu viendrai me baiser les pieds. C'est bien compris ?

-Euhh oui

Dit-il tout peneau, que se passait il, il n'en revenais pas. Mais que diable lui était il passé par la tête d'écrire une tel liste !

-Au pied ! Dit-elle

Quentin ne réagi pas dessuite, cela été tellement nouveau

-Qu'est ce que je viens de dire ! Tu viens de gagner une journée supplémentaire en cage par rapport à la date que je m'étais fixé, mon pauvre je crois que je vais vraiment aimer ça.

-Mais ma chérie, je n'étais pas prêt c'est

Elle le coupa net !

-Au pied !

Quentin était vexé d'avoir été coupé en pleine phrase mais en même temps il avait bien compris qu'elle ne rigolait pas et qu'elle allez encore rajouter une journée, il se mis vite à ses pieds.

-C'est très bien, je vois qu'avec un peu de motivation tu comprends vite. Je tiens à te rappeler que je me réserve le droit de prononcer cet ordre n'importe quand, c'est bien ce que tu as noté sur la feuille, je vais donc te l'accorder. En pleine dispute si je dis au pied ! tu te mets au pieds ! Tu as bien compris ? Jure le moi !

Pris de cour, il ne se senti pas le courage de la contrarier

-Je te jure, c'est promis je respecterai ton ordre


Ce premier pas dans l'éducation de son fiancée allez être lourd de conséquence, sans le savoir il avait mis les pieds dans une toute nouvelle relation avec sa future femme. Le pire étant que cela lui plaisait autant que cela l'effrayer mais il se laisser porter, pour l'instant le plus dur n'était pas encore venu et il ne saisissait pas l'ampleur de ce changement.

-Très bien je vois qu'on avance, allez tu peux te relever, nous allons passer à table, va aussi enfiler un pantalon.

Au cours du repas, Céline le rassura, ils discutèrent un peu de la liste en riant. Elle en profiter pour accumuler plus de détail. L'air de rien elle faisait passer la pilule, puis elle était très détendu car son plan avait encore une fois fonctionné à Merveille. A la fin du repas, elle alla se placer de le canapé, écarta les cuisses et se fit donner un cuni en guise de dessert. Décidément la cage portait déjà ses fruits, comme au matin, sa langue était définitivement plus motivé qu'a l'habitude et cela lui convenait très bien !

-Bien amour, prend ces deux dès et lance les

Mais ou avait elle trouvé ces dès, jusqu’où a t-elle planifier tout ça ! Non sans appréhension Quentin s’exécuta

- Quatre et deux, ce qui nous fait 6, je vais te dire tu aura le droit à un orgasme quand moi même j'en aurai eu 6. Et vu que je suis gentil je vais compter les deux de ce matin il t'en reste donc 4. D'ailleurs je vais changer ce que j'ai dis plus tôt, pour ne pas avoir obéis à mon ordre je vais rajouter un orgasme plutôt qu'un jour ! Je me surprends moi même dis donc qu'elle bonne idée : )

Quentin n'en revenais pas, lui qui pensai être libéré le soir même comme d'habitude, que se passait il, en plus connaissant la libido de Céline, 5 orgasmes, cela allez mettre quelques jours ! Il commençait à saisir que cela allez bien plus loin que d'habitude. Mais avait-il envie d'arrêter, il aurai pu, elle lui avais laissé le choix après tout. Mais excité comme il était, son plus profond fantasme prenait forme devant lui, sa douce et tendre Céline venais de prendre les rennes dans le couple et elle le faisait avec un tel panache et une telle assurance qu'il été totalement sous son charme.


Ils continuèrent leurs journée, de son coté Quentin n'arrivait pas à penser à autre chose que Céline, la sensation de la cage sur son sexe lui rappelai constamment sa condition, cela l'excité encore plus et il n'arrivait pas à se focaliser très longtemps sur autre chose. De son coté Céline s'amusait de voir son fiancée la lorgner de la sorte. Et elle en jouait bien.
Le soir même Quentin tenta une approche pour commencer à faire descendre le compte, Céline lui dit :

-Je vais être très clair avec toi, maintenant si tu veux me faire une caresse d'ordre sexuelle, me toucher la poitrine, les fesses, l'intérieur des cuisses ou mon minou je veux que tu me le demande expressément. Sans quoi je rajouterai un orgasme au compteur, et je suis très clair sur ce point ! C'est mon corps, mon temple ! Fini tes petits attouchement sans mon consentement.

Céline n'en revenais pas elle même, elle fit exprès de surjouer, mais Quentin acquiescé comme si de rien n'était, dans son plan il allait quand même finir par se rebeller ! Elle n’attendais que ça ! Elle avait tout planifié. Mais il répondit

-Euh bon d'accord ma chérie, dis donc tu es bien stricte quand même, mais si c'est ce que tu veux, j'aimerai beaucoup te faire plaisir avec ma langue m'y autorises tu ?

-C'est très bien, çà va ne fait pas l’innocent je sais que ça te plait que je sois strict c'est d'ailleurs sur ta liste ! Et pour te répondre ne je ne t'y autorise pas je n'en ai pas envie, pas contre tu peux me faire un petit massage du dos.

Ils finirent ainsi la soirée, avant que Céline s'endorme. Quentin lui était excité comme jamais, et il compris qu'il allait passé la nuit avec sa cage. D'ordinaire il se serait masturber, mais là il du prendre sur lui. Il ne trouva pas le sommeil avant plus d'une heure, bercé par ce qu'il venait de vivre. Il se réveilla quelques fois en pleine nuit à cause d'érection nocturne mais se rendormie a chaque fois.
Le lendemain, Céline était comme a son habitude debout plus tôt, elle s'amusa de voir les traits de la cage sous le pyjama de son homme, cela lui rappelai la réalité de ce qu'il venait de se passer la veille.

-Eh bien, je vois que tu as survécu à ta nuit en cage, tu t'y fais bien à ce que je vois, Ça me plais : )

Dit-elle avec un air très coquin, Quentin ne savait pas quoi répondre

-Euh oui ma chérie, ce n'est pas des plus confortable par contre

-Oui oui allez cesse de te plaindre, tu l'avais déjà fait, en plus ce n'est pas un exploit non plus, pleins d'autres homme la porte en permanence pourquoi pas toi.

Les jours qui passèrent furent très pimenté, Céline savait qu'elle devait exploiter au maximum l'excitation de son chérie avant que l'éjaculation ne viennent le refroidir et le faire retomber sur terre. Elle en profita donc pour sortir tout l'arsenal, lingerie, talon, cuir, jamais elle n'avais été aussi aguicheuse. Tel une araignée tissant sa toile elle été en train de l'y enrouler. Elle profita de cette période pour approfondir son emprise sur lui. Elle commençais vraiment à apprécier ce nouveau Quentin, si tendre et prêt à n'importe quoi pour la rendre heureuse. Cela faisait des années qu'il n'avait pas été si attentionné.

Très complice il rigolait bien et Céline s'amusait bien avec son nouvel ordre Au pied ! D'un coté elle n’habituai à se pouvoir et de l'autre Quentin s’habituer à sa nouvelle condition, il l'avais tellement fait que cela ne lui paraissait plus si fou. La semaine passa, Quentin était de plus en plus fou d’excitation il ne pensait plus qu'a Céline, au travail il avait peur de se faire découvrir, et si pas inadvertance quelqu'un me taper sur la cage, qu'allez t-il ou t'elle penser ?? Mais il ne pouvais rien y faire, Céline fu intransigeante elle ne lui ôtât la cage à aucun moment. C'est au Samedi suivant que le nombre des 5 orgasmes fut atteint. Céline lui dit :

-Hummm s'était trop bon, quelle semaine dis donc ! Allez au pied ! C'est bien, maintenant regarde moi dans les yeux, je veux que tu me supplie de te laisser encore en cage quelques jours.

Quentin n'en revenait pas, lui qui s'était donné tant de mal pour lui donner tout ces orgasmes il était fou d'excitation prêt à exploser et voilà qu'il devait demander ce qu'il ne souhaitai pas du tout.

-Allez mon chéri, et soit convaincant ! Je veux vraiment que je sente de la sincérité dans tes paroles, tu as aimé cette semaine non, tu as envie de me faire plaisir, alors tu attends quoi allez !

Il entreprit de se lancer de la tâche, Céline en riait, il était tellement mignon là a ces pieds, de demander faussement de rester encore enfermé alors qu'elle avait eu tout ces orgasmes et que lui devait être au bord de l'implosion. *
Une fois l'exercice terminé, elle rigola et lui dis :

-Bon bon, ça va pour une première fois, tu m'as bien faite rire, mais à l'avenir tu as intérêt à être plus convaincant je te le dis !

Sur ces paroles, Céline fit relever Quentin et l’emmena sur le lit, elle saisi la clé, attrapa la cage et ouvrit le cadenas. Tout doucement elle retira la cage et le sexe de Quentin se mis a gonflé quasi instantanément. Sur ce Céline lui plaça un préservatif, alors que d'ordinaire il n'en utilisai plus depuis longtemps. Mais Quentin était si excité que cela lui allez, même s'il n'aimai pas trop ça, cela le ferai tenir plus longtemps se dit-il. Ils firent l'amour avec passion et Quentin fini avec un orgasme explosif et un gros râle qui prouvait bien l’extrême intensité de son orgasme.

Comme Céline l'avait prévu et comme elle l'avais lu, suite à son orgasme, la soumission de Quentin fit un grand bon arrière. Il osa refuser l'ordre au pied et tenta d'effacer la semaine précédente comme si de rien n'était, il venait de redescendre un peu sur terre, et voulais reprendre ça place de mâle, revenir sur ses droits. Mais Céline avait justement prévu le coup et c'est pile ce qu'elle attendait, qu'il n’exécute pas son ordre. Il ne le savais pas, mais malheureusement pour lui il était tellement prévisible, cela allez pile dans les plans de Céline. Elle avait juste à dérouler tout ce qu'elle avait prévu.

Pour le moment, elle lâcha du leste attendit quelques jours, elle mis de belles bottes et autres talon mais n’utilisa plus du tout l'ordre. Elle le fit mariner un peu, elle voulait bien entendu susciter l'envie chez lui. Que le manque se fasse sentir. Comme prévu il ne fallu pas très longtemps pour que le sujet revienne sur la table. Très bien se dit-elle, il est prêt pour la suite.

C'est comme ça que Quentin se retrouva une nouvelle fois avec le sexe en cage et que Céline ferma de nouveau le cadenas pour une durée indéterminé, l'éducation de son homme et la suite de son plan pouvait maintenant continuer..

Avatar du membre
jeepy
Administrateur
Administrateur
Messages : 4379
Enregistré le : jeu. 3 mai 2012 23:43
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : Tarentule RedChili
LOCALISATION : champagne

Re: La boite de Pandore, la chute de Quentin

Message par jeepy » dim. 14 oct. 2018 21:13

Bravo pour ce récit, on y prend goût.

bacchus
Membre
Membre
Messages : 2116
Enregistré le : sam. 24 mai 2014 23:59
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : Steelworxx L02
LOCALISATION : Go west ! (mais bon j'ai pas mal bougé)

Re: La boite de Pandore, la chute de Quentin

Message par bacchus » dim. 14 oct. 2018 23:11

J'aime beaucoup le piege. La suite !

Avatar du membre
rocknroll2_69
Membre
Membre
Messages : 163
Enregistré le : mer. 30 mai 2018 08:23
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Un encagé
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : Bon 4S acier+cb6000s
LOCALISATION : Lyon

Re: La boite de Pandore, la chute de Quentin

Message par rocknroll2_69 » lun. 15 oct. 2018 11:26

Super ce récit... 8-)
En plus dans la bonne catégorie, LUI ! :lol:

Juste une toute petite remarque : Pourrais-tu, si possible, faire un tout petit peu plus attention à l'orthographe ? ça gêne un peu ;)
Mais continue comme ça, ton histoire est "passionnante" :bisous:
Bon cocu, encagé 24/24 depuis le 01/06/2018, au service de Mme et de ses amants.

Avatar du membre
Jules
Membre
Membre
Messages : 23
Enregistré le : lun. 6 août 2018 09:08
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
LOCALISATION : Navarre

Re: La boite de Pandore, la chute de Quentin

Message par Jules » mer. 17 oct. 2018 20:45

Cela faisait maintenant trois jours que Céline avait repris l'éducation de son homme. Elle ne comptait pas précipiter les choses, son homme commençait a bien mariner et reprendre les bonnes habitudes et les douces attentions qu'elle adorai tant.

Le lendemain soir alors qu'elle rentrai du travail, elle vit son homme sur le canapé en train de regarder un émission de foot. Seulement la table du salon n'était pas débarrassé et les chaussures de son homme trainer en pleins milieux. Cool ! L'occasion qu'elle entendait se dit-elle.

-Bonsoir ma chérie !

-Bonsoir mon chère ! (dit elle en venant se placer devant la télévision)
Tu ne remarques rien de choquant la dessuite ?

-Euhh, tu voudrais que je fasse autre chose ma chérie? (Dit-il doucement, il sentait bien qu'un truc allez se passer)
-Essaye encore, cherche ! (Dit-elle d'une voix bien plus autoritaire)
-En fait oui je
Elle le coupa net dans sa phrase, paf !! Elle lui mis une belle giffle puis enchaina dessuite après :
-Au pied !

Sur le coup il ne s'y attendais pas, il sentait encore sa joue chauffer, c'est bien la première fois depuis longtemps qu'il s'en prenait une comme ça et jamais Céline ne l'avait giflé.
De son coté elle jubilait, son plan avait parfaitement fonctionné, elle venait de passer une autre vitesse.

-C'est bien mon petit, c'est ça qu'il te faut en fait ! Allez continue de me baiser les pieds sinon je te promet que je t'en colle une autre. D'ailleurs, remercie moi de prendre soin de toi comme ça. On dit merci ma chérie !

-Merci ma chérie!

-Ah ah ah, elle s'esclafa, je savais que ça te plairai! Allez relève toi, va ranger tes chaussures, nettoie la table du salon et commence à préparer un truc à manger pour ce soir. Moi je vais prendre ta place sur le canapé et me regarder une petite émission.

Il n'en revenait pas, sa fiancée venait de lui faire subir un traitement inadmissible pour beaucoup d'homme et même de femme ! Et lui il obéissait, il été même excité par la situation. De son coté Céline avait bien calculé son coup, en effet les gifles était sur la liste de Quentin elle savait donc qu'il était en attente. Et ce n'était encore une fois que le début.
Elle ne récidiva pas jusqu'au week-end, Samedi, 6jours que Quentin était maintenant en cage. Elle allez passer à un autre plan. Comme à sa nouvelle habitude, elle mis en ensemble résille sexy, Quentin en été fou. Elle mis à exécution les techniques de teasing fraichement acquise, elle s’amusa à toucher la cage à travers le pantalon de son homme, et après un nouveau cunni de son homme, elle s'amusa à faire une pipe à la cage. Quentin était complétement dingue. A ce moment là elle lui dit :

-Alors mon chérie tu aimerais que je te laisse jouir ! Dis moi ?

Son regards disait tout, il hésitait dans sa réponse, devait il être sincère ou rentrer dans son jeu.

-Tu m'excites tellement, j'ai envie de te faire plaisir donc tu peux choisir ma chérie

-Ouai ouai tu t'en sors bien, allez je suis d'humeur clémente !

Elle pris les clé, ouvrit et enleva la cage, le sexe de Quentin se dressa immédiatement, elle le titillât un peu et lui dis !

-Apporte moi mes bottes domina, tu vois desquelles je parles, celle que tu as baisé pour la première fois ! On va les baptiser aujourd’hui. Mes toi à genoux baisse les yeux et attends moi là je reviens.


Que voulait elle signifier par baptiser !


Pendant ce temps, elle se rendit dans la cuisine, elle ouvrit le congélateur et récupéra la préservatif de la semaine passé. En effet elle avait conservé comme indiqué dans le livre, elle savait que pour faire lécher son sperme à Quentin surtout la première fois il fallait qu'il soit très excité ! Elle avait donc suivit la recette. Après avoir tenu un peu le préservatif dans sa main, le sperme redevins vite liquide. Elle l'ouvrit et se rendis dans la chambre. Quentin était la à genoux en train de regarder le sol, il avait une demi molle suite à l'attente.
Elle le vit, lui tapa dans le paquet d'un petit coup de pied, cela le fit gémir un peu et déclencha de nouveau une vive érection.

-Dis donc je vois que ça te plait que je te frappe les couilles avec mes bottes hein, pas la peine de nier ton corps parle pour toi ah ah !
Alors tu te rappel de ta liste, aujourd'hui c'est la fête pour toi, je suis tellement parfaite que je vais continuer à concrétiser tes fantasmes. Dit elle avec un grand sourire de satisfaction.


Quentin se demandai à qu'elle sauce allez t-il être mangé, c'est qu'il avait pu en écrire des choses en plus d'une heure et surtout qu'il l'avait fait celle liste alors qu'il était excité a bloc...


-Je vais te dire, tu as intérêt d'obéir, sinon tu ne jouiras pas ce soir mon petit et je te remettrai ta cage pour un moment ! On va faire un petit jeu de théâtre. Commence à te branler au dessus de ma botte et t'a pas intérêt à jouir ! Sinon je te jure que ça ira très très mal alors gâche pas tout !

Quentin commençait à comprendre ce qu'il se passé, mais lui même en solo n'avais jamais réussi à lécher son sperme, il se branlait à l'idée mais une fois la chose dans sa main et son excitation redescendu il ne passait pas à l'acte il avait bien peur de ne pas pouvoir le faire mais il commença quand même à se branler au dessus de la botte de Céline.

-Maintenant je veux que tu simules un orgasme quand je te le dis ! Et sois convainquant ! 30 secondes après elle lui dit allez maintenant !! (Quentin acquiesça, s'était mieux comme ça se dit-il ouf..)

Quentin simula un orgasme, et à ce moment la elle déversa le sperme du préservatif sur sa botte, il compris enfin le tracnar ! Voila que la botte de Céline était pleine de sperme. Elle enchaina :

-Alors mon cochon je vois qu'on s'est fait plaisir, regarde un peu l'état de ma botte. Tu crois quoi, que je vais peut être nettoyer moi ! Alors maintenant tu sors ta langue et tu me nettoie tout ça jusqu’à la dernière goute ! Maintenant ! (elle tapa du talon au sol ! ) Allez lèche moi ça et sors bien ta langue !

Quentin n'en revenais pas, il commença à lécher le sperme, partagé entre dégout et excitation, qu'elle humiliation..

-je veux t'entendre gémir comme si tu mangeais la meilleur glace du monde allez allez fait hummmm humm hummm ! T'as compris !

Quentin était là, à lécher son sperme sur la botte de sa fiancée, il bandais comme un roc il gémissait comme Céline lui demandai il était vraiment pitoyable et pourtant tellement excité, une sensation indescriptible. Pendant que Quentin était concentré à la tache Céline captura une belle vidéo à l'aide son smartphone.

-Voilà voilà, je vois que tu fais du bon travail mon cochon, c'est que t'aime ça le sperme hein cochonne je devrais dire ! Putin t'as tout nettoyé sans rechigner hein, en plus regarde moi comment tu bandes, sa t'excite bien, je le savais. Allez je suis gentil tu va pouvoir jouir il me faut une recharge dit elle avec un grand sourire en sortant un préservatif.

-Mais ne t'avise pas de jouir avant de me donner un orgasme ! Allez allonge toi sur le lit.

Céline monta alors sur son homme, s'empala sur sa bite et commença a bouger du bassin ! Au bout de deux minutes, elle voyait que Quentin commençait à tirer fortement la grimace, là elle lui pinça les tétons, accéléra son rythme et se mis à gémir d'une voix très érotique ! Et vous vous en doutez bien, malgré tout les efforts de Quentin il n'y résista pas! Il explosa complétement. Céline était aux anges, c'est bien sur ce qu'elle penser qu'il allez se passer. Après presque une semaine en cage et avec le teasing qu'elle lui avait fait tout au long, combiné à sa meilleur technique pour faire jouir son homme qu'elle connais bien elle savait qu'il ne pouvais pas résister longtemps.

-Pardon, pardon ma chérie je suis désolé, je n'ai pas pu me retenir tu comprends tu es.

-Stop ! Je ne veux pas d'excuse, allez vient la que je récupère ta capote. Je savais que tu allais me décevoir, donc maintenant tu va dans la salle de bain dessuite et tu me remets ta cage maintenant ! Reviens me donner les clé dessuite après, allez bouge ! j'ai dis maintenant!

Cette fois ci elle ne comptait pas le laisser en liberté longtemps, Quentin était encore dans le brouillard, les ordres de Céline l’excité quand mème tout juste après l'orgasme, il alla mettre la cage et retourna dans la chambre.


-C'est bien, voilà qui est mieux, maintenant tu va me donner l'orgasme que tu me dois, et mets y du tiens !

Elle jubilai, encore un enchainement parfait !


Après avoir joui, elle câlina son homme, pris une attitude aimante. Le rassura, lui dit qu'il avait été parfait, lui demanda si cela lui avait plus et il débriefèrent. Bien sur Quentin était en fait aux anges, puis lécher Céline l'avais ré-excité.
Une nouvelle période d'enfermement commençait et elle avait encore beaucoup de plan pour la suite ! Décidément elle même ne pensai pas prendre autant de plaisir à piocher dans la liste de son homme. Comment un simple livre avait il pu lui donner autant envie se dit-elle en tout cas une chose est sur c'est qu'elle comptait bien continuer sur sa lancé car il était tout les deux heureux. Puis après tout elle n'était qu'au début des conseils de l'ouvrage !

Avatar du membre
encagép14
Membre
Membre
Messages : 535
Enregistré le : sam. 7 janv. 2017 16:17
Je suis : un Homme
Je suis : Un Encagé
Je cherche : Juste des informations
Qui porte la cage : Moi meme
Modele de cage : cb6000s
LOCALISATION : Calvados

Re: La boite de Pandore, la chute de Quentin

Message par encagép14 » jeu. 18 oct. 2018 12:58

Très beau récit, je reconnais notre couple dans le votre et c'est un peu le chemin qu'on a parcourut !
bonne continuation
:bisous:

Répondre